Vous êtes ici

Schémathèque et réalisations

Réalisation d'une petite enceinte 2 voies par Phil

Phil nous dit : "Au niveau de l’écoute je ne suis pas déçu, cela correspond à ce que j’attendais.
C'est une petite enceinte d'usage assez universel qui permet d’écouter tous les styles de musique.
Pour un 21 cm ça descend bas, ça reste du 45hz mais c’est plaisant
Je les ai écoutées avec des amplis différents dont des 2*25W et 2*80W le rendu est agréable quel que soit
l’ampli.
Pour l’instant les enceintes sont branchées à un bloc de 2*135W,
je pousse parfois le niveau assez fort et elles l'acceptent sans problème et, même à niveau soutenu,
l’enceinte restitue correctement les notes, les basses sont franches, très légèrement traînantes,
les notes aiguës sont claires et précises, le petit tweeter à 30 euros est excellent dans cette gamme de prix.
Le coût de revient total de la paire d'enceintes, finition comprise s'élève à 400 euros."


Réalisation d'Enceinte deux voies bi-amplifiées avec filtrage actif, par Christophe

Christophe nous dit : "Ces enceintes, font de la musique, comme je l’aime, c’est un judicieux mélange de définition, de peps, tout en douceur une surprenante présence de la musique et des voix.

Des timbres excessivement réalistes  une scène sonore large et surtout précise avec un centre stable, quelque soit la position d’écoute.

Je les ai modelé à mes goûts en terme d’écoute, et c’est bien là l’essentiel, écouter de la musique comme on l’aime.


Préampli minimum, par Jimbee

Proche du B.O.Z de Nelsson Pass, potentiomètre en entrée et gain réduit.


L'amplification de Mike Renardson à transistor MOSFET - Une réalisation et ses performances

Les électroniques au circuit simple et comportant un nombre réduit de composants rencontrent un
certain succès auprès des audiophiles. Revers de cette simplicité, souvent qualifiée de « zen », une
distorsion qui n'est pas des plus basses en raison d'une réaction négative globale faible voire nulle.
Qu'en est-il d'un amplificateur ainsi dépouillé mais conçu pour jouir d'un fort taux de contreréaction
globale ? C'est ce que propose Mike Renardson avec son MRJ-7. Ce document illustré de
nombreuses photos en montre une réalisation accompagnée de quelques mesures.